mouvementsansterre


Marches, occupations: le MST se mobilise dans l´état de Sao Paulo.


Par Luiz FelipAlbuquerque De la Page du MST
Depuis le 6 février près de 500 familles du MST participent à la Mobilisation dans l´État de São Paulo.
Parmi les actions menées au cours des dernières semaines, on compte les occupations de terres dans la région de Ribeirão Preto, dans le Pontal do Paranapanema, dans la région de Promissão ainsi qu´une marche à Sao Jose do Rio Preto, dans la municipalité de Guaraci.
Le but principal de la mobilisation, selon Judite Santos, dirigeante du MST dans cet État, est de faire pression sur l’Institut National de Colonisation et de Réforme Agraire (INCRA) à  la suite de son refus de mettre en œuvre de la réforme agraire dans cet état, avec comme bilan une année 2011 qui s´est achevée sans qu´aucune famille ne soit légalisée.
« Nous avons plusieurs campements qui subsistent depuis plus de cinq
ans sous des bâches noires et au bord des routes. Certains grands domaines ont été expropriés mais n´ont pas été soumis à la réforme agraire. Le but principal de l´action est de dénoncer la lenteur de  l’INCRA et de faire pression sur lui pour que ces zones déjà expropriées deviennent des unités  productives de la réforme agraire » explique Judite.
Outre la lenteur de l’INCRA, un autre problème majeur qui empêche une plus grande efficacité du processus d’expropriation des terres est le pouvoir judiciaire. Le fort contrôle politique que subit ce  secteur rend difficile la question de la propriété des zones déjà destinées à la réforme agraire.
« Dans de nombreuses régions il y a des problèmes dans la relation avec le pouvoir judiciaire. La plupart des zones déjà expropriées, déjà payées par l’INCRA, restent enlisées dans le système judiciaire. Autrement dit, lorsque les juges octroyent le titre de propriété à l’INCRA, le pouvoir judiciaire finit par dire non. Ce qui interfère avec le processus d’expropriation, car il faut réengager une série de démarches juridiques et reprendre le processus à zéro, à repousser souvent de plus d’un an la définition de ces zones comme de réforme agraire » souligne Judite.
Un exemple de cette alliance entre les deux secteurs, selon Judite, est un domaine récemment racheté par l’INCRA dans la région de Sao Jose do Rio Preto. En arrivant aux tribunaux locaux fédéraux – et bien qu´il s´agissait d´un des rares secteurs qui pouvaient être transformés en unités productives en 2011 – le dossier fut bloqué par le pouvoir judiciaire. Dans ce cas, le tribunal a validé l’argumentation du propriétaire qui a mis en cause les méthodes utilisées par l’INCRA pour mesurer la productivité de la zone.
Une conquête
Jusqu’à présent, la réussite majeure a été obtenue grâce à la marche organisée dans la région de Sao Jose do Rio Preto, qui a réuni plus de 100 personnes. En faisant pression sur le maire de Guaraci, Renato Sour, les militants ont obtenu l’annulation provisoire de l´expulsion des 85 familles qui campent sur les bords de la route municipale Farid Nicolas, entre Altair et Guaraciacampadas.
Bien que l’expropriation de la zone soit déjà prononcée, les obstacles mis par les magistrats sur la question du titre de propriété des exploitations agricoles retardent la création de l´unité productive.
Avancées de l´agro-business
Parmi les grands domaines occupés, deux appartiennent au Groupe Bertin, situé dans le centre-ouest de São Paulo. L’action, en plus de faire pression sur l´INCRA pour accélérer la légalisation des  familles qui campent dans les régions de Laras et de Promissao, vise à dénoncer l’expansion et la concentration des terres accaparées par l’agro-business dans la région.
« Dans le cas de Bertin, ce sont des zones de fourrage déjà réclamées par le passé dans le cadre de la réforme agraire. Face à la présence croissante de l´agro-business dans la région, nous menons également la lutte et exigeons que le gouvernement prenne position. Ces domaines étaient improductifs à l´époque et ont été réclamés par le Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST), sans qu´aucune réponse ne lui soit donnée. Et maintenant ces domaines se retrouvent aux mains de ces grands groupes privés » rappelle Judite.

 

Source : http://www.mst.org.br/Jornada-Estadual-de-Lutas-do-MST-em-Sao-Paulo-realiza-ocupacoes-e-marchas

 

Traduction : Thierry Deronne

 

Pour soutenir concrètement le MST, on peut écrire à Salete Carollo, prointer@mst.org.br

 

Pour une information continue en français sur les activités du MST :

http://mouvementsansterre.wordpress.com/

 

About these ads

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 508 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :