mouvementsansterre


(Vidéo :) La COPAVI – coopérative collectivisée du Mouvement des Sans Terre, par Thomas Burel

Présentation de la COPAVI, son histoire, son organisation démocratique et horizontale, la lutte pour la terre et la réforme agraire au brésil. L’histoire du Mouvement des Sans Terre. Projets de coopération avec Terra Libra pour la remise aux normes de la production de cachaça (rhum) artisanale et biologique.

La COPAVI (Coopérative de producteurs agricoles Victoria) est une coopérative du Mouvement des Sans Terre située à Paranacity, dans l’Etat du Parana, au sud du Brésil.

Née en 1984, le Mouvement des Sans Terre (MST) est considéré aujourd’hui comme le plus grand mouvement social d’Amérique Latine. Depuis près de 30 ans, il lutte pour une réforme agraire et l’occupation de terres non exploitées par des paysans qui en sont privées. Basée sur le slogan « la terre appartient à celui qui la travaille », le MST organise l’occupation de terres et le développement des communautés qui s’y installent.

Créée en 1993, la COPAVI est issue d’une de ces occupations de terres de grandes propriétés foncières non exploitées. Dès le départ, les familles installées décident d’en faire un projet totalement collectif. Aujourd’hui, les membres des 22 familles qui composent la COPAVI sont associés de la coopérative et sont donc tous responsables du bon fonctionnement de celle-ci.

Fidèle à la philosophie du Mouvement, la COPAVI a d’abord comme objectif l’autonomie et l’autosuffisance. Ainsi, outre les dérivés de deux grandes familles de produit, le lait et la canne à sucre, la coopérative a également une production variée de légumes et un cheptel d’élevage destinés à nourrir la communauté.

L’organisation est basée sur un très fort esprit collectif : toutes les décisions importantes concernant la production ou la vie en communauté sont prises collectivement ; les logements sont mis gratuitement à la disposition des familles, certaines productions de la collectivité sont gratuites (légumes, lait, sucre…), d’autres sont réparties équitablement entre tous les membres (viande).

Depuis ses origines, Terra Libra est un partenaire de la COPAVI à travers l’importation de sa cachaça, le rhum brésilien. Terra Libra propose ainsi une cachaça artisanale, naturelle et vieillie en fût de chêne qui rivalise avec les meilleurs rhums, un subtil goût de solidarité en plus…

Si cette cachaça n’a pas de certification biologique officielle, la production de canne à sucre respecte le cahier des charges d’Ecovida, un système de certification associatif et indépendant qui garantit la qualité biologique des petites productions paysannes à la manière de Nature et Progrès en France. Cet organisme de certification ayant fait le choix de ne pas certifier de boissons alcoolisées, la COPAVI réfléchit à faire appel à un organisme de certification par tiers pour faire reconnaître la qualité biologique de leur boisson.

Source : http://www.terralibra.fr/La-COPAVI-Mouvement-des-sans-Terre

Pour soutenir concrètement le MST dans sa lutte, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

Pour une information continue en français sur les activités du MST : https://mouvementsansterre.wordpress.com/


Un commentaire so far
Laisser un commentaire

[…] La COPAVI – coopérative collectivisée du Mouvement des Sans Terre […]

Ping par blog danco » Blog Archive » Bulletin du 29 juin 2012




Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :