mouvementsansterre


Les Sans Terre occupent une grande propriété au nord de Espírito Santo

12 septembre 2012

De la Page du MST

Depuis ce 10 septembre près de 130 familles du MST occupent le grand domaine Palmeiras, dans la municipalité de Montanha, dans l’extrême nord de l’État de Espírito Santo. Ces terres appartiennent à la famille  Simão, connue régionalement pour posséder des terres dans plusieurs municipalités, et les utiliser pour l’élevage intensif.

Ces 130 familles habitaient le Campement  Adriano Machado, dans la même municipalité de Montanha, dans l’attente d’être relogées dans une unité de production. Diverses actions avaient été menées pour rendre effective la création de cette unité.

“L’occupation est une des actions les plus importantes que le MST réalise depuis sa naissance, parce qu’elle dénude les contradictions de la question agraire, montre qui sont les alliés et les adversaires de La Réforme Agraire, les oblige à prendre parti et à montrer leur visage” a expliqué Adelso Lima, de la direction du MST dans cet État.

Les dernières années ont vu l’avancée de l’agrobusiness, et cette région a été capturée par la monoculture de la canne à sucre et par la plantation d’eucalyptus. Pour Adelso, c’est une manière de moderniser le latifundio improductif, d’empêcher la démocratisation de la terre et d’empêcher la création d’emplois et l’obtention de revenus pour les familles.

Ainsi, le latifúndio Palmeiras, comme plusieurs autres au nord de Espírito Santo, était sur le point de se transformer en une grande plantation d’eucalyptus, principalement pour fournir l’entreprise Fíbria. Le jour de l’occupation, des vigiles armés et cagoulés ont approché plusieurs personnes qui se dirigeaient vers La zone.

Concentration de la terre



L’extrême nord de l’État de Espirito Santo se caractérise par la plus haute concentration de la terre. Dominée par le latifundio, c’est une région oú vivent par conséquent de nombreuses familles sans terre.

“L’occupation de terres reste une forme de lutte actuelle et nécessaire pour exiger la réforme agraire car elle montre que dans les localités qui connaissent de fortes concentrations de terres il y a une population disposée à lutter pour elle » souligne Adelso.

La plus grande concentration de terre (voir carte) se situe sur le littoral, dans l’extrême nord. Le recensement Agricole de 2006 révèle que 93,99% des établissements sont petits (moins de 100 hectares) mais occupent seulement 46,73% de la zone.

Les établissements agricoles moyens (de 100 à 1.000 hectares) totalisent 5,19% du nombre mais occupent 35,33% de la région. Et les grands établissements (plus de 1.000 hectares), bien que ne totalisant que 0,18% du nombre, occupent 17,95% des terres. En d’autres termes il y a de nombreux petits propriétaires avec peu de terres, alors que les moyens et grands propriétaires dominent la majeure partie.

Comme l’affirme Adelso, la concentration de la terre se combine avec la concentration urbaine. En effet, selon le recensement démographique de 2010, 84,36% de la population habite dans les villes – oú elle fait face à de hauts niveaux de concentration de la pauvreté, de violence, parmi d’autres problèmes que subit l’ensemble de la population.

Facteur aggravant, est prévue l’installation d’une usine de Medium Density Fiberboard (une des principales pourvoyeuses de matière première pour l’industrie de meubles), dérivé de la plantation d’eucalyptus. D’oú la tendance à l’expansion de La monoculture de l’eucalyptus, qui aggrave davantage le sort de la population. Les travaux doivent commencer en 2013 et les opérations en 2015.

“La Réforme Agraire reste un besoin de l’ensemble de la société pour faire face à plusieurs problèmes, que ce soit la démocratisation de la terre, les revenus et la richesse, les problèmes environnementaux, la violence, urbaine y compris. C’est une action efficace pour que les paysans Sans Terre construisent une vie digne et une territoire libre et sous contrôle des travailleurs” dit Adelso.

URL de cet article : https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/09/14/les-sans-terre-occupent-une-grande-propriete-au-nord-de-espirito-santo/

Traduction: Thierry Deronne

Source : http://www.mst.org.br/Sem-Terra-ocupam-fazenda-no-norte-do-Espirito-Santo

Pour soutenir concrètement le MST dans sa lutte, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

Publicités

Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :