mouvementsansterre


(vidéo et photos) Des Femmes Sans Terre organisent le campement « Hugo Chavez » à Brasilia pour une durée indéterminée

5 mars 2013, de la page du MST


Dans la matinée du 5 mars 2013, près de 700 femmes paysannes ont construit un campement de Sans Terre à Brasilia, sur un terrain jouxtant l’immeuble de l’Institut National de Colonisation et de la Réforme Agraire (Incra).

Cette action entre dans le programme d’actions et de luttes des Femmes de Via Campesina, organisée chaque année au mois de mars, et dont l’objectif principal est de faire pression sur le gouvernement fédéral pour qu’il mette en oeuvre la réforme agraire.

Le campement ne s’est pas fixé de date limite et a accueilli dès son installation près de 700 personnes. Il vise à en réunir pour le moins deux mille à la fin de la semaine.

Rosana Fernandes, de la coordination nationale du MST, explique que “l’objectif principal du campement est de faire pression pour que le gouvernement légalise les terres occupées par 150 mille familles qui campent à travers le Brésil”. En tant qu’alternative au modèle de l’agro-business, cette série de luttes défend le modèle productif agro-écologique et la défense de notre souveraineté agro-alimentaire. Nous exigeons la concrétisation de la Réforme Agraire pour développer le pays et éliminer la pauvreté.

Le moment politique actuel paralyse cette réforme alors qu’elle est la clef du développement d’une agriculture saine et agro-écologique. La production d’aliments sains et la souveraineté alimentaire sont un des thèmes défendus par les paysannes. 30% des aliments consommés par les brésiliens sont impropres à la consommation rien que par leur contamination par des produits agro-toxiques, selon des données de l’Agence Nationale de Surveillance de la Santé (Anvisa). “C’est une bannière que nous voulons maintenir au coeur de de notre journée de lutte et de notre campement, et nous voulons mener le débat avec le reste de la société, lui montrer que nous défendons le modèle agro-écologique et pourquoi nous le défendons. Nous voulons aussi réaliser un processus de formation avec les militants qui séjourneront en permanence dans le campement”.

Un millier de militantes paysannes du Mouvement des Sans Terre et du Mouvement Populaire Paysan (MPC) ont installé le campement "Hugo Chavez" à Brasilia pour une durée indéterminée et ont organisé un acte de solidarité avec le peuple vénézuélien dès l'annonce de la mort du président bolivarien. Brasilia, 6 mars 2013..

Un millier de militantes paysannes du Mouvement des Sans Terre et du Mouvement Populaire Paysan (MPC) ont installé le campement « Hugo Chavez » à Brasilia pour une durée indéterminée et ont organisé un acte de solidarité avec le peuple vénézuélien à l’Ambassade de la République Bolivarienne. Brasilia, 6 mars 2013..

La Direction Nationale du Mouvement des Travailleurs Sans Terre du Brésil et d’autres organisations paysannes affiliées à Via Campesina expriment leur affection pour ce « leader d’origine pauvre qui n’a jamais trahi son peuple. Nous l’avons connu lors des premiers forums sociaux organisés pour débattre de la sortie du néo-libéralisme. Avec lui nous avons construit une proposition continentale d’agro-écologie qui puisse servir de base pour une politique de production d’aliments sains pour toute la population, et un réseau continental d’écoles d’agro-écologie et d’expériences de semences. Ensemble nous avons jeté les bases d’un projet d’intégration continentale, mais populaire, qui aille plus loin que les articulations gouvernementales et commerciales, un réseau de mouvements sociaux proposant des initiatives productives, d’éducation, sociales et politiques. »

Hugo Chavez visite une unité de production du Mouvement des Sans Terre (Brésil, Tapes, janvier 2003)

Hugo Chavez visite une unité de production du Mouvement des Sans Terre (Brésil, Tapes, janvier 2003)

Evo Morales parle au peuple bolivien dès qu'il apprend le décès de Hugo Chavez, La Paz, 5 mars 2013.

Evo Morales s’adresse au peuple bolivien dès qu’il apprend le décès de Hugo Chavez, La Paz, 5 mars 2013.

Pour soutenir concrètement le MST, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

Source (portugais) : http://www.mst.org.br/Mulheres-Sem-Terra-montam-acampamento-em-Brasilia-por-tempo-indeterminado

Traduction : Thierry Deronne

URL de cet article : https://mouvementsansterre.wordpress.com/2013/03/07/video-et-photos-des-femmes-sans-terre-organisent-le-campement-hugo-chavez-a-brasilia-pour-une-duree-indeterminee/


Laisser un commentaire so far
Laisser un commentaire



Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s



%d blogueurs aiment cette page :