mouvementsansterre


(Vidéo :) Seu Mamede, militant du Mouvement des Sans Terre et grand défenseur de l’agro-écologie, assassiné dans l’État du Pará.

De la page du MST

Vers 17 heures ce dimanche 23 décembre, a été assassiné Mamede Gomes de Oliveira, militant historique du MST de l’État du Pará. Il avait 58 ans.

« Seu Mamede » a été tué sur sa terre dans la région métropolitaine de Belém, de deux balles tirées par Luis Henrique Pinheiro, qui a été arrêté après ce meurtre.

Né à Piauí, Mamede vécut dans son enfance à Pedreira, dans l’État de Maranhão, d’où il partit vivre dans l’État de Pará.

Il militait dans les Communautés Ecclésailes de Base (CEBs), dans la municipalité d’Ananindeua, avant de participer à l’occupation de l’Hacienda Taba en 1999, aujourd’hui devenue l’Unité Productive « Martyrs d’avril ». C’est au cours de cette période qu’il est devenu militant du Mouvement des Sans Terre.

Grand lutteur et défenseur de l’agroécologie, il n’a jamais abandonné le combat. Il faisait preuve d’une conviction absolue dans sa lutte contre le capital et fut toujours un bon dirigeant et éducateur.

Mamede était une grande référence dans la pratique de l’agro-écologie et avait créé la Terre Agro-écologique de Production Organique – (Lapo), où il développait ses propres expériences d’agriculture familiale pour la commercialisation et la consommation interne.

Mamede Gomes de Oliveira n’est pas une victime de plus d’une violence banale comme tentent de le faire croire les grands médias de la région.

Le MST exige que l’assassinat de “seu Mamede” soit éclairci et ne tombe pas impunité.

Dans la vidéo visible ici :  http://www.mst.org.br/content/seu-mamede-militante-do-mst-e-assassinado-no-para (juillet 2011), Seu Mamede présente la production agro-écologique.

Il s’agit de l’expérience qu’il avait développée (Lote Agroecológico de Produção Orgânica (Lapo).

La production a transformé une zone de fourrage et de coco en un système diversifié qui comporte plus de 80 espèces végétales. « Les gens tentent de diversifier les cultures au maximum » explique Mamede Oliveira en tant que membre de cette unité productive : dans la Lapo, entre autres choses, on produit du miel, de la gelée royale, du coco, de la banane (11 variétés), de l’açaí (baies), du cupuaçu (fruit), des haricots caubí, du manioc, en plus de fleurs.

« La santé et l’agro-écologie sont inséparables. Il faut que les gens relient ces deux choses car elles sont indissociables. Pour l’agriculture paysanne, c’est d’une grande importance, c’est ce qui fait la différence avec l’agro-business » précise-t-il.

Source de cet article : http://www.mst.org.br/content/seu-mamede-militante-do-mst-e-assassinado-no-para

Traduction du portugais : Thierry Deronne

Pour soutenir concrètement le MST, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

URL de cet article: https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/12/24/video-seu-mamede-militant-du-mouvement-des-sans-terre-et-grand-defenseur-de-lagro-ecologie-assassine-dans-letat-du-para/

Publicités


(Vidéo: ) Le Mouvement des Sans Terre mène une action en défense de l’Unité Productive Milton Santos à São Paulo, ce mardi

10 décembre 2012

Les familles de producteurs du MST produisent des légumes dans l’Unité Productive menacée par le pouvoir judiciaire.

De la Page du MST

Ce mardi 11 décembre 2012, le Mouvement des Travailleurs Sans Terre réalisera une action en défense de l’Unité Productive Milton Santos, située dans la municipalité  Americana (État de Sao Paulo), cette action aura lieu dans l’Avenida Paulista, à São Paulo, à partir de 10 h.

Le Mouvement proteste contre la restitution aux anciens propriétaires décidée par la Justice Fédérale et exige de la Présidente Dilma Rousseff qu’elle signe le décret d’expropriation de la zone.

Le 28 novembre dernier, la deuxième Juridiction de Piracicaba de la Justice Fédérale a décidé de la restitution de la zone.

Les 100 familles qui vivent – produisant des aliments et fournissant le marché local (photos) – depuis sept années dans l’Unité Productive doivent quitter les lieux dans les 15 jours à partir de la notification officielle si elles veulent éviter l’expulsion par les forces de la Police Militaire.

Ces terres appartenaient à la famille Abdalla et furent transférées à l’INSS comme forme de paiement des impôts, à la suite de dettes contractées vis-à-vis de l’État brésilien.

L’Unité Productive a été reconnue par l’Institut de Colonisation et de la Réforme Agraire (Incra) en juillet 2006.

Jusqu’à son expropriation la zone était utilisée de manière irrégulière par la Centrale Ester pour la monoculture de la canne à sucre.

La famille Abdalla, conjointement avec la Centrale Ester, ont mené une action de Justice qu’elles ont gagné en deuxième instance, par le biais d’une brèche légale.

“Nous vivons un moment d’appréhension avec la visible paralysation de la Réforme Agraire dans l’État de São Paulo et les menaces qui pèsent sur nos conquêtes” explique le membre de la Direction Nationale du MST, Gilmar Mauro.

Le MST demande à la Présidente Dilma Rousseff qu’elle signe le décret d’Expropriation pour Intérêt Social du site Boa Vista où se trouve l’Unité Productive, décret qui a été envoyé par l’INCRA à la Présidence.

L’expropriation pour Intérêt Social selon la Loi  Nº 4.132 du 10 septembre  1962, prévoit qu’elle “sera décrétée pour promouvoir la juste distribution de la propriété et pour conditionner son usage au bien-être social, sous la forme prévue par l’article 147 de la Constitution Fédérale”.

“Nous ne pouvons laisser régresser la réforme agraire. Nous nous sommes engagés à lutter pour maintenir cette unité productive et contre le démantèlement de la Réforme Agraire par le Pouvoir Judiciaire” a ajouté  Gilmar Mauro.

Ce mercredi, les familles du MST menacées par l’expulsion montent un campement de résistance dans l’Unité Productive Milton Santos. Lundi un groupe de familles de Milton Santos, non membres du MST, organisent une autre manifestation à São Paulo.

Photos: João Zinclar

Source : http://www.mst.org.br/content/mst-faz-ato-em-defesa-do-assentamento-milton-santos-em-s%C3%A3o-paulo-nesta-ter%C3%A7a-feira

Traduction du portugais : Thierry Deronne

Pour soutenir concrètement le MST, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

URL de cet article: https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/12/10/le-mouvement-des-sans-terre-mene-une-action-en-defense-de-lunite-productive-milton-santos-a-sao-paulo-ce-mardi/



Les enfants des travailleurs Sans Terre du Brésil envoient des lettres aux enfants palestiniens détenus en Israël
7 décembre 2012, 1:47
Filed under: Appel à mobilisation, Solidarité internationale

3 décembre 2012

Par Patricia Benvenuti, de Brasil de Fato

Soutenir le peuple palestinien au cours du Forum Social Mondial « Palestine libre », à Porto Alegre (RS) n’a pas été la seule initiative des adultes. Le vendredi 30 novembre, un groupe d’enfants du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre (MST) a tenu un rassemblement en solidarité avec les enfants palestiniens.

Les enfants sont des étudiants de l’école Nova Sociedade, située dans une unité productive des Sans Terre dans la municipalité de Nova Santa Rita (RS). Lors de la cérémonie, ils ont présenté des poèmes et des chansons écrites spécialement pour les Palestiniens. En outre, ils ont remis des tee-shirts, des photos, des lettres et des dessins réalisés par les écoles du MST à travers tout le Brésil, qui doivent être envoyées aux enfants palestiniens qui sont détenus dans les prisons israéliennes.

Enfants des Sans Terre lors d’un acte de solidarité avec les enfants palestiniens

« Les enfants palestiniens doivent savoir que de l’autre côté du monde, d’autres  enfants s’occupent d’eux», a déclaré Deusamar, du secteur de l’éducation du Mouvement des Sans Terre de l’État du Pará.

Le matériel a été remis à des activistes palestiniens présents au Forum. Après avoir reçu les lettres, la présidente de la Campagne pour la libération des prisonniers en Israël, Abla Saadat, a remercié pour leur soutien les organisations brésiliennes et a souligné l’importance de l’initiative. «C’est un geste qui semble petit, mais il est très important pour nous », a-t-elle dit. En signe de réciprocité, les Palestiniens ont orné l’école d’un drapeau de la Palestine.

Selon Abla, qui est aussi l’épouse du militant et prisonnier politique Ahmad Sa’adat, environ 600 enfants palestiniens sont arrêtés chaque année par l’armée israélienne pour des motifs tels qu’avoir jeté des pierres sur des soldats. Actuellement, il ya 250 mineurs d’âge en prison (certains ont à peine 10 ans) qui subissent le même traitement que les adultes.

Le Forum Social Mondial Palestine Libre a eu lieu dans la capitale de l’Etat du Sud du Brésil, du 28 novembre au 1er décembre. Environ 5000 personnes de 36 pays ont participé à ses activités, et ont  réaffirmé les droits du peuple palestinien et la nécessité de mettre fin à l’occupation israélienne.

Source : http://www.mst.org.br/node/14157

Traduction : Thierry Deronne

Pour soutenir concrètement le Mouvement des Travailleurs sans Terre, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

URL de cet article : https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/12/07/les-enfants-des-travailleurs-sans-terre-du-bresil-envoient-des-lettres-aux-enfants-palestiniens-detenus-en-israel/



A Brasilia, la police expulse les Sans Terre qui veulent produire des aliments sur des terres publiques abandonnées

“Sur l’hacienda Gama pèse de forts soupçons d’accaparement. Si cette terre est publique, nous attendons du gouvernement qu’il la destine à la réforme agraire. La terre est abandonnée, il n’y a que de l’herbe sèche. Pourquoi ne pas créer une unité productive destinée aux travailleurs qui vont produire des aliments pour la société ? » s’indigne Edimar Tavares, membre du Mouvement des Travailleurs Sans terre de Brasilia et ses environs.

«Nous avons quitté l’hacienda Gama, suivant l’accord du lundi avec le médiateur agraire national. Toutefois, le gouvernement du District Fédéral (GDF) ne nous a pas présenté d’alternative. Le gouvernement n’a même pas assisté à la réunion», a expliqué Edimar Tavares.

Ce mardi (4/12), les familles du campement du 22 août ont donc quitté les terres occupées de l’hacienda Gama pour occuper une autre zone située du District Fédéral -473 appartenant à Terracap, organisme chargé des dossiers immobiliers du gouvernement de Brasilia. Ce site-ci a servi à la plantation d’eucalyptus, mais est actuellement abandonné et improductif. Le groupe est sous forte pression de la police.

Tropa de choque da PM fica em área invadida após saída dos sem-terra (Foto: Felipe Néri/ G1)

Edimar a dénoncé l’action du Gouvrnement du District Fédéral à l’hacienda Gama. «Ils détruisent nos cabanes. Une unité productive voisine nous a aidé à sauver le peu que nous avons, mais nous exigeons du gouvernement d’arrêter de faire passer des buldozzers sur les biens des familles».

Manifestante grita no momento da saída de área invadida (Foto: Felipe Néri/ G1)

Source : http://www.mst.org.br/node/14160

Traduction: T. Deronne

Pour soutenir concrètement le MST on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

URL de cet article : https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/12/07/a-brasilia-la-police-expulse-les-sans-terre-qui-veulent-produire-des-aliments-sur-des-terres-publiques-abandonnees/



La vie dans l’Unité productive Terra Vista racontée en vidéo par les habitants
5 décembre 2012
De la Page du MST
Les producteurs de l’Unité Productive (« Assentamento ») Terra Vista, de la municipalité d’Arataca, Bahia, se souviennent de l’exploitation et de l’occupation de la grande propriété en 1992.Dans ce territoire improductif et dégradé, l’union de tous les efforts unis a permis de créer une zone de production de cacao de haut qualité, avec reforestation et sans recours aux agro-toxiques.

Mais la principale production de Terra Vista est la connaissance qui s’acquiert en réunissant les savoirs des producteurs ruraux, l’éducation technique, à la formation des citoyens de demain.

Cette vidéo a été produite pendant la formation de l’Équipe de Collaborateurs  de Communication de la Ière Journée d’Agro-écologie de l’État de Bahia.

Source : http://www.mst.org.br/Confira-a-historia-do-Assentamento-Terra-Vista-contada-pelos-proprios-assentados

Pour aider concrètement le MST, on peut contacter Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

URL de cet article : https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/12/06/la-vie-dans-lunite-productive-terra-vista-racontee-en-video-par-les-habitants/



Sept ans après leur reconnaissance légale, les producteurs agricoles de l’unité Milton Santos reçoivent un avis d’expulsion.

30 novembre 2012

Por José Coutinho Júnior
De la page du  MST

ms4

Les habitants de l’unité productive Milton Santos ont reçu le 29 novembre l’avis d’une décision de justice sur la reprise de possession de la zone par la raffinerie de canne à sucre Ester. Les habitants ont 15 jours pour quitter les lieux, faute de quoi ils seront expulsés par les Police militaire et Fédérale.

Bien que l’installation des familles sur ces terres improductives avait été reconnue par l’Institut de Colonisation et de la Réfprme Agraire (Incra) il y a sept ans, une brèche légale trouvée par la famille Abdala (ancien propriétaire de la zone), conjointement avec la raffinerie sucrière Ester qui entoure cette unité productive, leur a permis de mener une action en justice qu’ils ont gagnée en seconde instance.

Localisée dans les municipalités de Americana et Cosmópolis (État de Sao Paulo), l’Unité productive Milton Santos a toujours produit des aliments pour la région au long des dernières années, en plus d’être en cours de reconnaissance par la EMBRAPA comme unité productive modèle de la Région pour sa production agro-écologique.

ms3

Une part de la production est destinée aux différentes entités des municipalités voisines, par le biais du Projet de Donation Simultanée.

Les producteurs installés sur ces terres ont bénéficié de fonds d’investissement de programmes gouvernementaux, et ont créé une île de production d’aliments et de biodiversité au milieu d’une mer de monoculture de canne à sucre.

ms2Un projet de décret d’Expropriation pour Intérêt Social du site Boa Vista a été envoyé à la présidente  Dilma Rousseff. L’expropriation d’intérêt social, selon la loi Nº 4.132, du 10 septembre 1962, prévoit qu’elle “sera decrétée pour promouvoir la juste distribution de la propriété ou de conditionner son usage au bien-être social, sous la forme de l’art. 147 de la Constitution Fédérale”. Si la Présidente signe, les producteurs resteront à Milton Santos.

“Actuellement les paysans se réunissent pour déterminer les meilleures formes de mobilisation et de pression pour que cet ordre d’expulsion ne soit pas exécuté” explique Maria de Fátima da Silva, de la Direction du Mouvement des Travailleurs Ruraux Sans Terre dans cet État et membre de la communauté des producteurs agricoles de Milton Santos.

ms1

On peut signer une pétition publique ici : http://www.peticaopublica.com.br/PeticaoAssinada.aspx?pi=AMS2012

Source : http://www.mst.org.br/Assentamento-Milton-Santos-recebe-ordem-de-despejo-7-anos-apos-seu-reconhecimento

Traduction du portugais : Thierry Deronne

Pour soutenir concrètement le Mouvement des Sans Terre, on peut écrire à Lucas Tinti, prointer@mst.org.br

URL de cet article : https://mouvementsansterre.wordpress.com/2012/12/02/sept-ans-apres-leur-reconnaissance-legale-les-producteurs-agricoles-de-lunite-milton-santos-recoivent-un-avis-dexpulsion/




%d blogueurs aiment cette page :